Atelier Guy Martin



Comment expliquer cet engouement pour les macarons depuis plusieurs années maintenant ? Tous les prétextes et n’importe quelle occasion sont bons pour en offrir, on craque et on s’en achète entre deux achats pendant les soldes -question de survie-, on se surprend même à rêver de pouvoir en faire. Subissons-nous un plan marketing bien ficelé et suffisamment insidieux pour convertir cette petite pâtisserie en véritable objet de toutes les convoitises, en sésame, en récompense ultime ?


Petit retour en arrière : en 2006, la Marie-Antoinette de Sofia Coppola passait près de deux heures allongée sur un sofa à boire du champagne et manger des macarons, tantôt chaussée de ses Louboutin tantôt de ses Converse. Faut-il y voir un signe ? En tous cas, merci pour le teasing efficace. Les filles sont sorties de la salle de cinéma avec une seule idée en tête : passer chez Ladurée, s’offrir une demie bouteille de champagne rosée et jouer les dames, alanguies sur une méridienne ! (en revanche, pour ce qui est des Louboutin… euh, nous sommes nombreuses à avoir opté pour les Converse). Ce film n’est pas totalement anodin en ce qu’il a initié par la suite plusieurs partenariats très lucratifs : les macarons Louboutin pour Ladurée et « Le Rituel by Louboutin » (coupe-escarpin) pour Piper. Champagne-Macaron-Louboutin… le triptyque marketing gagnant ?


Mais depuis 2006, la folie du macaron s’est amplifiée. Plusieurs constats :


-La multiplication incontestable de livres de recettes qui prétendent tous donner le secret de macarons bons, rapides à faire et réussis à tous les coups (une promesse alléchante qui laisse perplexe).


-Les succès avérés des Ladurée, Pierre Hermé, Gérard Mulot… Chacun son style, chacun ses aficionados et détracteurs. Trop craquants pour les uns, trop crémeux pour les autres, pas assez originaux, etc. Quoi qu’il en soit, ces trois pâtisseries, pour ne citer qu’elles, ne désemplissent pas et font beaucoup d’envieux. C’est ainsi que de nombreuses boulangeries-pâtisseries de quartier succombent à la tentation de se lancer dans le macaron pour surfer sur cette mode, au risque de vulgariser et banaliser le-dit trésor, les résultats étant rarement satisfaisants. Car force est de constater que ne s’improvise pas maître pâtissier es-macaron qui veut !

Atelier Guy Martin

Atelier Guy Martin



J’ai sauté le pas grâce à l’Atelier Guy Martin en suivant le cours « spécial macaron ». Au programme des deux heures, apprentissage de la technique et réalisation de trois recettes (pistache-amande, chocolat-marron, noix de coco-chocolat blanc), avec une dizaine d’autres élèves et sous le regard averti du pâtissier du Grand Véfour. Si les résultats n’étaient pas toujours concluants visuellement (coques pas assez régulières, boursouflées, etc.), ils l’étaient d’un point de vue gustatif. Au regard de la difficulté de l’expérience (chaque étape est décisive et peut potentiellement tout faire basculer), je crains de dire que ce fut certainement ma première et dernière fois ! Pas évident de reproduire la recette toute seule chez soi, et c’est tant mieux : le secret des macarons n’est pas éventé, le mystère de cette perfection n’est pas défloré, le macaron restera donc un doux fantasme.


Marjorie


www.gerard-mulot.com
www.pierreherme.com
www.laduree.fr
www.atelierguymartin.com
35 rue de Miromesnil Paris 8e
01 42 66 33 33

Mots clés associés :

A propos de l'auteur

Diplômée du CELSA, planneur stratégique pendant 6 ans au sein d'une agence de design puis en agence de communication pendant 2 ans. Actuellement à Londres.

6 Responses

  1. nicolas

    Je trouve le passage du cap entre la dégustation et la création assez délicat.
    Il me semble aux vues de ton récit que je sois plus à l’aise en dégustation !
    Pierre Hermé reste mon favori, mes papilles se souviennent encore de la racine de Wasabi…un délice.

    Répondre
  2. Maxence

    C’est malin, après cet article alléchant, il nous est impossible de ne pas succomber à la tentation d’aller en acheter à la seconde!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.