Figure de la religion mexicaine, la Santa Muerte a mauvaise réputation puisqu’elle est considérée par beaucoup comme la vierge des narcotrafiquants mais aussi des kidnappeurs.

De nos jours au Mexique, la Santa Muerte est représenté par plus 1500 autels ou temples improvisés. Surnommé la Vierge des délinquants, la Santa Muere compte également des adeptes aussi célèbres que le ministre de la Sécurité publique, Genaro García Luna – au centre de l’affaire Florence Cassez – et un succès fou dans les prisons.

Hérétique et diabolique pour les autorités catholiques, la Santa Muerte réunit des évocations « catholiques, indiennes, ésotériques et millénaristes pour demander des miracles que les vierges et les saintes ne réalisent pas : travail, amour, argent, santé et vengeance », détaille José Gil Olmos.

La Santa Muerte par Sanhugi

La Santa Muerte est par voie de conséquences l’un des symboles majeurs du tatouage latino.

C’est à cette figure mythique que s’attaque la team parisienne Sanhugi pour réaliser une Santa Muerte en seulement trois jours !

Via Culture Tatouage.

Pour Valentin. Reportage par David Guersan.

© Sanhugi / Vidéo : David Guersan

Mots clés associés :

A propos de l'auteur

30 ans, Eurasien, Paris. Directeur associé de Studio EMF. Ancien diplômé de l'ESC Toulouse. Passionné de mode et de voyages. Amateur de boxe française et d'arts martiaux chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.