C’est une histoire à laquelle rêve secrètement toutes les nouvelles marques streetwear émergentes. Comme dans les années 90, où quelques labels pouvaient se développer rapidement grâce à de simples collections de t-shirts, la marque OBEY doit son explosion à une campagne de stickers et à l’implication de son fondateur Sheipard Fairey dans le mouvement street art.

Pour cette saison automne hiver 2012, OBEY franchit un pallier supplémentaire et la collection s’étoffe plus que largement aux côtés des emblématiques snapbacks et autres t-shirts OBEY.

Si le niveau n’est pas encore celui de Carharrt , ni même d’EDWIN, la marque OBEY affiche une maturité nouvelle qui lui permettra à coup sûr de poursuivre son développement exceptionnel.

OBEY est notamment disponible sur Internet chez KARMALOOP.

OBEY lookbook homme hiver 2012

Via : Hypebeast

http://obeyclothing.com/

Mots clés associés :

A propos de l'auteur

30 ans, Eurasien, Paris. Directeur associé de Studio EMF. Ancien diplômé de l'ESC Toulouse. Passionné de mode et de voyages. Amateur de boxe française et d'arts martiaux chinois.

2 Responses

  1. Marc

    Sympa. Les boutiques qui référencent Obey en France ont surtout des tee-shirts et des snapbacks, du coup on perd de vue que la marque a une gamme assez profonde. La qualité semble au rendez-vous en tous cas et Obey a une bonne « street credibility ».

    Répondre
  2. fred

    La marque Obey se développe très vite. A savoir si elle n’est qu’un feu de paille, dû à la surmédiatisation du street art. La collection est toute fois appréciable et les looks cohérents.
    Cela changera des tee-shirt et casquettes que l’on voit partout.

    Fred: http://showcase.it/fredericf14/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.