Le sablage, procédé qui consiste à projeter à haute pression des particules de sable sur le denim afin d’en accentuer l’aspect délavé, est formellement interdit car source de maladies incurables pour les ouvriers du secteur.

Malgré cette interdiction, un certain nombre de marques telles que Armani ou Dolce&Gabbana continuent d’user de ce procédé dans la fabrication de leurs jeans.

C’est pour dénoncer cette monstrueuse pratique que le collectif Labour Behind the Label vient de mettre en place une campagne pirate en dissimulant dans les poches arrières des jeans de plusieurs marques des messages révélant le positionnement de ces différentes marques.

Une initiative à saluer et à poursuivre sur le site internet du collectif.

Mots clés associés :

A propos de l'auteur

30 ans, Eurasien, Paris. Directeur associé de Studio EMF. Ancien diplômé de l'ESC Toulouse. Passionné de mode et de voyages. Amateur de boxe française et d'arts martiaux chinois.

Une réponse

  1. Monsieur Class

    cette initiative est salutaire en ce sens que ces vies humaines qu’elle vise à sauver. si ce n’est un moyen de régler de vieux compte avec des anciens rivaux. on ne peut que lui souhaiter bonne chance et du courage

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.