Amylee - Interview EnModeFashion



Bonjour Amylee. Pour commencer, parle-nous un peu de toi : qui es-tu, ce que tu fais, d’où tu viens ?


Bonjour ! Je suis art designer, dans le sens où mon travail créatif navigue entre l’art et le design. J’ai passé toute mon enfance dans le Sud de la France et ma scolarité dans des écoles de Nîmes, Montpellier et Toulouse. Contrairement à tant d’artistes j’étais très studieuse, preuve qu’art et bons résultats ne sont pas toujours incompatibles ! Après avoir étudié les arts appliqués à l’université, spécialisation création industrielle et design d’objets, et en parallèle trois ans aux Beaux-arts, j’ai effectué plusieurs stages sur Paris, dont un très marquant dans un bureau de tendances. J’ai pu ainsi y découvrir le monde de la mode. Le bureau m’a ensuite proposé un poste après mon diplôme, j’ai enchaîné avec un emploi de visual merchandiser pour une grande chaîne de magasins, un autre dans la scénographie pour un showroom de décoration, jusqu’à ce que je me retrouve sans emploi. C’est alors que j’ai repris mes pinceaux abandonnés depuis des lustres, et ai développé des sujets plus personnels, basés autour de la mode et de la déco, univers que j’avais retenus lors de mes expériences professionnelles. En janvier 2009, j’ai créé mon propre blog pour présenter mes œuvres et parler de mes inspirations.


Amylee - Interview EnModeFashion

Amylee - Interview EnModeFashion

Amylee - Interview EnModeFashion



On a pu voir, lors de ta dernière exposition (le 5/11 aux Halles à Paris), que tu développes un style très personnel et fashion ; tu dis toi-même que ton unique source d’inspiration est Vogue. Qu’est-ce que tu exprimes à travers ton travail ?


Ce que j’essaie d’exprimer est une synthèse de ce que je vois lors des défilés ou dans les magazines comme Vogue, L’Officiel et tant d’autres. J’en sors les couleurs, les matières, les motifs… Quant aux silhouettes, elles donnent une touche vivante au tableau. Au début de ma démarche artistique, je ne travaillais que les motifs et leur répétition uniquement, mais j’ai fini par me rendre compte que ça ressemblait beaucoup trop à des tapisseries et qu’il manquait une âme au tableau. Très vite les personnages ont fait leur apparition ! Ils servent aussi de support aux motifs. Mon travail se rapproche des créations de certains professeurs que j’avais eus à la fac, notamment le peintre  Claude Viallat qui utilise toujours le même dessin répété indéfiniment sur un mur ou une toile…


Demandes-tu à des modèles de poser pour toi ?


Non, mes « modèles » proviennent tous des photos des magazines !


Quelles techniques utilises-tu ?


J’utilise la peinture acrylique et le collage. Rien de plus ! Le collage, c’est pour les motifs plus élaborés, trop minutieux. Je trouve mes tissus en flânant dans les marchés, je les scanne et les retravaille lorsqu’ils sont trop chargés ou trop fournis. Certains motifs vont se mélanger au personnage central, composé de peinture acrylique et d’autres matières. Après la première couche d’aplat de peinture, des reliefs (pois, croix, spirales, …) vont être rajoutées à la main sur les surfaces unies et ainsi créer une trame graphique ton-sur-ton. Le résultat saisissant apporte de la profondeur à l’ensemble. Au final, l’intégralité du tableau est verni (plusieurs couches sont nécessaires) afin de donner un côté « toile cirée » essentiel à l’esprit « Pop ».


As-tu des influences en peinture, en dehors de Viallat ?


Oui, plusieurs ! Klimt tout d’abord, pour sa maîtrise du motif et du dessin. Gauguin et Van Gogh dont la vibrance des couleurs me fascine. Dans mes tableaux, il y a toujours un cerne délimitant le personnage, qui me vient à la fois de la BD (l’Ecole belge) et des peintres fauves … En dehors de mon travail, j’aime également des artistes comme Ingres et Manet.


Et dans les créateurs de mode ?


Jeremy Scott, John Galliano, Alexander McQueen, Pucci. Ce sont ces créateurs que je vais voir en priorité sur les pages des défilés, car je sais qu’il y aura toujours quelque chose de nouveau et d’intéressant à voir.


Où peut-on voir ton travail dans Paris ?


Actuellement, j’expose chez Art Génération, qui permet à la jeune création de se faire connaître à des prix démocratiques (au 67 rue de la Verrerie à Paris). On peut aussi me trouver dans différents restaurants parisiens, comme l’Apollo (3, place Denfert-Rochereau – Paris 14ème) et l’Eighty Wine (81, avenue Pierre Grenier – Boulogne-Billancourt), où aura lieu mon prochain vernissage, le 15 décembre 2009 entre 18h et 22h. Début 2010, il est prévu que j’expose au Chai 33 (33 passage Saint-Emilion).


www.amylee.fr


www.amyleeartdesign.com


Jul.

Mots clés associés :

A propos de l'auteur

Webdesigner, diplômée de LISAA en 2007. Photographe freelance. Passionnée de voyages.

3 Responses

  1. Wis

    On fait difficilement plus répétitif que les « pois » de Viallat, où l’on sent l’influence des racines nîmoises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.