De l’origine des penny loafer

Les Norvégiens ne nous ont pas transmis que leurs fjords, leurs saumons et leur pétrole. Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est à ces grands gaillards blonds que nous devons les fameux « penny loafer ».

Jusqu’alors confinés au vieux continent, des photos de Norvège publiées dans le fameux magazine masculin « Esquire » (oui, celui qui publie chaque année le classement mondial des femmes les plus sexy…) révèlent ces – pas encore – célèbres mocassins aux lecteurs Américains. Dès 1930, de plus en plus de chausseurs du nouveau monde s’en inspirent, et la légende se met en marche…

Initialement chaussures de détente (« loafer » pouvant être traduit par oisif, paresseux, ou assisté suivant ses orientations politiques) leur popularité ne cesse de grandir.

A partir des années 50, ils complètent l’uniforme des étudiants US, qui selon une légende tenace, glissaient une pièce d’un penny dans la fente de la bride. En 1966, Gucci leur donne un nouveau souffle avec un ornement métallique sur le dessus de la chaussure, puis dans les eigties, les « penny loafer » sont adoptés par les traders et autres jeunes loups de la finance. Tombés ensuite en disgrâce, ils opèrent un retour en force depuis quelques années.

Le penny symbolique : conseil de style

Les novices en « penny loafer » n’attaqueront pas tout de suite avec un costume, mais débuteront par un jean, roulotté de préférence, afin de fièrement dévoiler une cheville nue en été ou une chaussette flashy et fashion en hiver.
Ainsi mis en confiance, vous pourrez passer à l’étape du pantalon de ville, toujours droit et court, avant d’oser peut-être tutoyer le classique costume, de préférence en évitant de passer du côté ringard de la Force.
Le tout est de bien associer sa chaussure à son look, de la « penny » à gland ou à pompon, au mocassin en cuir brillant ou en cuir retourné, en passant par les modèles colorés ou basiques, tant de combinaison s’offrent à nous pour décontracter une tenue ou accompagner un style casual.

penny loafer homme

penny loafer homme

Penny loafer : le top des marques

Parmi les marques les classiques et les plus prestigieuses, on retrouve évidemment le très connu Weston. Chic et plus rares, les modèles Crockett and Jones respirent l’élégance Anglaise. Les puristes quant à eux ne jurent que par l’un des précurseurs Américains, G.H. Bass, et notamment par le modèle Weejuns.

D’ailleurs, rajoutez la syllabe « Nor » devant le nom de ce modèle et prononcez le tout avec l’accent Anglais, cela ne vous rappelle rien ?

penny loafer homme

penny loafer homme

Un dernier conseil, bannissez absolument toute amoureuse qui ne chausserait pas plus petit que vous. J’en connais certaines qui ne se gêneraient pas pour vous piquer vos « penny loafer » !

Mots clés associés :

A propos de l'auteur

30 ans, Eurasien, Paris. Directeur associé de Studio EMF. Ancien diplômé de l'ESC Toulouse. Passionné de mode et de voyages. Amateur de boxe française et d'arts martiaux chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.